ACTUALITES — 10 octobre 2016

saintpaul

Du 8 au 15 octobre a lieu la 29ème édition du Festival du Film de Saint-Paul-3-Châteaux, un festival atypique créé en 1988 mené par une équipe de bénévoles cinéphiles enthousiastes,  un festival qui défend avec énergie un cinéma d’auteur indépendant et novateur. Il s’articule autour de deux axes :

  • la programmation de longs métrages qui s’oriente naturellement vers des réalisateurs dont la démarche singulière porte une attention particulière aux coutumes, aux gens, aux lieux… Innovante, ouverte, stimulant la réflexion et suscitant le débat, elle propose une vue d’ensemble de la création cinématographique actuelle dans toute sa diversité.
    Avec un grand nombre de projections de films en avant-première, ou inédits en France, elle répond à la volonté de représenter les cinq continents. Je vous laisse découvrir la belle sélection de longs métrages, ici.
  • Le Festival est aussi un tremplin pour le court-métrage. Il est l’occasion de présenter une «Nuit du Court» au succès jamais démenti, programme éclectique de courts concocté par la commission de programmation.

Le festival propose ainsi une compétition de courts (43 courts-métrages en compétition) et c’est d’un court-métrage dont je tenais aujourd’hui absolument à vous parler (parmi une très large sélection, suffisamment rares sont les festivals à faire une aussi large place aux courts pour les mettre en avant). Il s’agit de « Vous m’aimerez » projeté ce mercredi à 21h au cinéma « le 7e art » de Saint-Paul-Trois-Châteaux.  Le réalisateur se nomme Julien Sauvadon et est journaliste sur France 3 Rhône-Alpes.

vousmaimerez

Voici le pitch: Alex est une étoile montante du Stand-up. Après une tournée triomphale, le voici de retour dans sa ville natale pour 5 représentations exceptionnelles. Mais alors que chaque soir son one-man show affiche complet, une place, la même place, reste mystérieusement inoccupée…

vousmaimerez2Dès le premier plan, le spectateur est captivé: un gros plan sur Alex sur fond noir avec une musique intrigante et nous voilà embarqués dans l’histoire d’Alex et dans l’univers de Julien Sauvadon. A l’image de ce premier plan, la réalisation est inspirée comme lorsque la caméra tourne judicieusement autour de lui, l’enserre, l’emprisonne,  avec quelques plans marquants qui restent en tête comme lorsqu’il se retrouve seul assis au centre du théâtre vide. Le personnage principal, par ses contradictions, son cynisme qui dissimule un besoin d’attention, nous révèle le véritable sens de  « vous m’aimerez » (excellent titre) beaucoup moins ironique qu’il ne le semble. Le film démontre magnifiquement  ce qui se cache derrière le masque (du comédien ou de joie ) et ce qui se révèle quand le masque tombe. Et c’est bouleversant. Le comédien qui incarne Alex, Jérémy Lopez « de la Comédie Française » et une scène de face à face final (avec un autre comédien, également remarquable, je ne vous en dis pas plus pour ne pas trop en dévoiler) auraient pu tomber dans le pathos mais grâce à l’interprétation, au texte et la réalisation, l’écueil est évité pour au contraire donner beaucoup de force et de pudeur à cette scène clef.  Le film est intelligemment jalonné d’ellipses qui procurent ainsi encore plus de force au scénario et à la scène finale. Comme dans un film de Chabrol, le spectateur a l’impression constante que, d’un instant à l’autre, tout peut basculer dans le drame. Je vous laisse découvrir si tel est le cas.  Cet excellent « long » court-métrage (mais qui vous semblera encore trop court tant il contient tous les ingrédients d’un long-métrage et nous donne envie d’en voir plus)  nous permet aussi d’avoir le plaisir de revoir  Jean-Jacques Bernard, disparu en novembre 2015,  un critique de cinéma érudit qui partageait avec tant de passion et d’enthousiasme son amour des classiques du cinéma.

 

 

Pour en savoir plus sur le festival: http://www.festivaldufilm-stpaul.fr/

Articles liés à celui-ci:

Share

About Author

Sandra Mézière

Blogueuse et romancière. Passionnée, avant tout. Surtout de cinéma et d'écriture. Diplômée en droit, sciences politiques, médiation culturelle (mémoire sur le cinéma avec mention TB) et d'un Master 2 professionnel de cinéma. 15 fois membre de jurys de festivals de cinéma (dont 10 sur concours d'écriture). 21 ans de pérégrinations festivalières. Blogueuse depuis 13 ans. Je me consacre aujourd'hui à ma passion, viscérale, pour le cinéma et l'écriture par l'écriture de 7 blogs/sites que j'ai créés ( Inthemoodforfilmfestivals.com, Inthemoodforcinema.com, Inthemoodfordeauville.com, Inthemoodforcannes.com, Inthemoodforhotelsdeluxe.com, Inthemoodforluxe.com... ), de romans, de scénarii et de nouvelles. en avril 2016, a été publié mon premier roman au cœur des festivals de cinéma, aux Editions du 38: "L'amor dans l'âme". Pour en savoir plus sur mon parcours, mes projets, les objectifs de ce site, rendez-vous sur cette page : http://inthemoodforfilmfestivals.com/about/ et pour la couverture presse sur celle-ci : http://inthemoodforfilmfestivals.com/dans-les-medias/ . Je travaille aussi ponctuellement pour d'autres médias (Clap, Journal de l'ENA, As you like magazine etc) et je cherche également toujours à partager ma passion sur d'autres médias. Pour toute demande (presse, contact etc) vous pouvez me contacter à : inthemoodforfilmfestivals@gmail.com ou via twitter (@moodforcinema, mon compte principal: 5200 abonnés ). Vous pouvez aussi me suivre sur instagram (@sandra_meziere).

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *