ACTUALITES — 03 août 2014

Du 22 au 26 août 2014 aura lieu la septième édition du Festival du Film Francophone d’Angoulême. Une manifestation qui aspire avant tout à être un rendez-vous convivial par et pour des amoureux du cinéma et qui, en sept ans, a déjà réussi à s’imposer comme un évènement incontournable et majeur de l’année cinématographique. Je n’y suis pas encore allée mais il se pourrait que je sois tentée cette année à la lecture de ce programme pour le moins attractif: focus sur Laurent Cantet, un hommage au cinéma du Burkina Faso et à son festival le FESPACO, des films très attendus en compétition comme « La prochaine fois je viserai le cœur » de Cédric Anger notamment avec Guillaume Canet, des avant-premières exceptionnelles et notamment en clôture ce qui est pour moi le chef d’œuvre de cette année 2014 : « Timbuktu » d’Abderrahmane Sissako.

Créé sous l’influence de Marie-France Brière, Dominique Besnehard et Patrick Mardikian en août 2008, le festival a pour objectifs

« -La promotion du cinéma francophone en France

-Être le premier festival du film francophone en France, terre de la Francophonie.

-Devenir un événement majeur de la promotion du cinéma francophone en favorisant l’émergence de jeunes talents.

-Ouvrir la saison du cinéma en France.

-Devenir un rendez-vous international en privilégiant la rencontre de professionnels originaires de tous les pays francophones et francophiles. »

Pour cela, le festival propose au public de rencontrer les grandes stars et des jeunes talents du cinéma francophone, de découvrir les œuvres et des acteurs en devenir, d’être un  rendez-vous des producteurs francophones et avant tout un festival grand public. Les films programmés sont ainsi ouverts à tous,  les créateurs du festival ayant à cœur que le public puisse découvrir et rencontrer les talents mais aussi découvrir les coulisses du cinéma, qu’il puisse aussi avoir accès à tous les films.

Le festival a également pour dessein de promouvoir la région qui l’accueille et notamment les actions de la région Poitou-Charentes dans le domaine d’aide à la création, au soutien à l’écriture et à la réalisation d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles, de faire connaître La Charente, de renforcer le positionnement d’Angoulême « Ville de l’image » traduit par la conjugaison du Pôle Image et du Festival international de la bande dessinée, par une grande diversité d’entreprises et d’écoles installées dans cette cité.

 Au programme, comme chaque année:

Une soirée de projection en plein air au cœur de la ville.
Une soirée de remise des Valois d’Or au Théâtre d’Angoulême.
Une fête populaire : En plus de sa sélection, le FFA est une grande fête populaire du cinéma francophone. Pour cela, il donne une place importante au grand public, à tous les publics. La sélection est ouverte à tous avec la projection des films sélectionnés au CGR, à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, à l’espace Franquin, en plein air sur le parvis du Champ-de-Mars et aux Chais Magelis.

Un nouveau prix, le Valois Martin Maurel du producteur francophone, décerné par un collège de distributeurs récompensera un producteur francophone choisi parmi les lauréats des six derniers Valois d’Or et Valois du Public. Le lauréat sera connu lors d’un déjeuner à Angoulême le mardi 26 août et le prix sera remis au cours de la cérémonie des Valois.

Sept Valois seront en ainsi décernés dans les catégories Meilleure actrice, Meilleur acteur, Meilleure mise en scène, Valois Magelis, Meilleur court métrage d’animation (Valois René Laloux), Valois du public et Valois d’Or du Meilleur film.

Jurys :

Le jury sera cette année présidé par Sabine Azéma et composé de: Abd Al Malik, Nathalie Coste Cerdan, Stéphane De Groodt, Dyana Gaye, Anne Kern, Dany Laferrière, Aïssa Maïga, Alexis Michalik,

Le jury étudiant sera présidé par Valérie Kaprisky.

FILMS :

(Cliquez sur les titres des films qui vous intéressent pour en savoir plus sur ceux-ci.)

Les films en compétition:

Bouboule

« Bouboule »… C’est comme ça qu’on appelle Kevin, 12 ans, 100 kilos et pas d’avenir. S’empiffrant de frites, de viennoiseries et de petits pots de crème, il n’attend que sa crise cardiaque, prévue pour bientôt… À moins qu’il ne change. Et Kevin changera ! Mais pas tout à fait comme on aurait imaginé…

Discount

Pour lutter contre la mise en place de caisses automatiques qui menacent leurs emplois, les employés d’un Hard Discount créent clandestinement leur propre « Discount alternatif », en récupérant des produits qui auraient dû être gaspillés…

Elle l’adore

Muriel est esthéticienne. Mais elle est avant tout fan. Elle est la plus grande admiratrice française de Vincent Lacroix, un chanteur de variétés au sommet de sa carrière.C’est donc une Muriel sidérée, émerveillée, qui ouvre la porte à son idole cette nuit-là.Il lui demande son aide pour se débarrasser d’un paquet encombrant : le corps d’une femme caché dans le coffre de sa voiture. Et surtout, elle ne posera aucune question.Sans hésitation, Muriel accepte.Cette nuit-là, elle a ouvert la porte à son idole.Cette nuit-là, les ennuis ont commencé.

Hippocrate

Benjamin va devenir un grand médecin, il en est certain. Mais pour son premier stage d’interne dans le service de son père, rien ne se passe comme prévu. La pratique se révèle plus rude que la théorie. La responsabilité est écrasante, son père est aux abonnés absents et son co-interne, Abdel, est un médecin étranger plus expérimenté que lui. Benjamin va se confronter brutalement à ses limites, à ses peurs, celles de ses patients, des familles, des médecins, et du personnel. Son initiation commence.

Hope

Alors qu’il traverse le Sahara pour remonter vers l’Europe, Léonard, un jeune Camerounais, vient en aide à Hope, une Nigériane. Dans un monde hostile où chacun doit rester avec les siens, ils vont tenter d’avancer ensemble, et de s’aimer.

L’Oranais

Durant les premières années euphoriques qui suivent l’indépendance, deux amis, Djaffar et Hamid, sont promis à un bel avenir dans une Algérie libre jusqu’au jour où la trahison les sépare.

La petite reine

Julie, vedette du cyclisme, est à deux courses de gagner la Coupe du monde. C’est l’aboutissement d’années d’effort. Julie aime le spotlight. Son entourage aussi. Encouragée par son entraîneur et son médecin, elle se dope depuis l’âge de 14 ans. Quand son docteur la dénonce, elle réussit à étouffer l’affaire, mais mesure l’ampleur du gâchis… Abus. Mensonge. Trahison. Prise dans un engrenage qui la dépasse, va-t-elle réussir à trouver une porte de sortie ?

La prochaine fois je viserai le cœur

Discipliné et consciencieux, Alain Lamare est un gendarme apprécié de sa hiérarchie. Mais cet homme sans histoires mène une double vie, multipliant agressions et crimes entre 1978 et 1979, aux alentours de Chantilly, ce qui lui vaudra d’être surnommé « le tueur de l’Oise ». Il sera arrêté en avril 1979.

Melody

Melody, une jeune femme de 28 ans, décide de devenir mère porteuse contre une grosse somme d’argent qui lui permettra d’acheter le salon de coiffure dont elle rêve. Emily, la mère commanditaire, une riche Anglaise de 48 ans qui ne peut plus avoir d’enfant, fait venir Melody chez elle : elle veut pouvoir contrôler le bon déroulement de la grossesse. Si tout les sépare au départ, les deux femmes finissent cependant par s’adopter : Melody, née sous X, trouve en Emily la mère qu’elle n’a jamais eue, et Emily reconnaît en Melody la fille qu’elle aurait pu avoir. Mais pourront-elles mener à bien cette aventure qui les unira à jamais ?

Printemps tunisien

Programme des avant-premières

Tu veux ou tu veux pas (film d’ouverture)

Lambert, sex addict repenti, tente de se racheter une conduite en devenant… conseiller conjugal. Abstinent depuis plusieurs mois, la situation se complique lorsqu’il recrute une assistante, la séduisante Judith, dont la sexualité débridée va très vite mettre ses résolutions à rude épreuve…

Maintenant ou jamais

Quand on est une mère de famille, en principe, on ne braque pas les banques.
Mais par les temps qui courent, ça peut être une solution pour assurer l’avenir de son foyer, et ne pas renoncer à ses rêves.
Même si jouer les voleuses peut vite devenir dangereux, et les mauvaises rencontres se transformer en histoire d’amour…

Les souvenirs

Romain a 23 ans. Il aimerait être écrivain mais, pour l’instant, il est veilleur de nuit dans un hôtel.

Son père a 62 ans. Il part à la retraite et fait semblant qu’il s’en fout. Son colocataire a 24 ans. Il ne pense qu’à une chose : séduire une fille, n’importe laquelle et par tous les moyens. Sa grand-mère à 85 ans. Elle se retrouve en maison de retraite et se demande ce qu’elle fait avec tous ces vieux.

Un jour son père débarque en catastrophe. Sa grand-mère a disparu. Elle s’est évadée en quelque sorte. Romain part à sa recherche, quelque part dans ses souvenirs…

On a marché sur Bangkok

Serge Renart, un journaliste TV devenu has-been, et Natacha Bison, une reporter de guerre écartée du métier parce que trop dangereuse pour ses collègues, se retrouvent obligés d’enquêter ensemble sur une affaire qui les mènera en Thaïlande à la recherche d’un des secrets les mieux gardés de l’histoire contemporaine… Que s’est-il réellement passé pendant la retransmission télévisuelle de la mission Apollo 11 où, pour la première fois, l’homme a posé le pied sur la Lune ?

Un illustre inconnu

Sébastien Nicolas a toujours rêvé d’être quelqu’un d’autre. Mais il n’a jamais eu d’imagination. Alors il copie. Il observe, suit puis imite les gens qu’il rencontre. Il traverse leurs vies. Mais certains voyages sont sans retour…

Lou ! Journal infime

Lou est une jeune fille créative et rêveuse d’une douzaine d’années. Elle vit seule avec sa mère, Emma, qui a mis de côté sa vie de femme ces dernières années pour se consacrer à l’épanouissement de sa fille. Leur cocon confortable cache malgré tout quelques failles : Emma stagne et glisse doucement vers la mélancolie alors que Lou est obnubilée par Tristan, son petit voisin, délaissant sa bande de copains… Leur bulle éclate alors qu’Emma entame une renaissance amoureuse et qu’un premier baiser fait rentrer Lou dans les années enivrantes de l’adolescence.

Adaptation de la série de bandes dessinées du même nom.

Crépuscule des ombres

Retranché dans sa citadelle au coeur du Grand Erg, le commandant Saintenac mène sa guerre féroce. Pour lui l’Algérie c’est la France. Objecteur de conscience, protégé depuis Paris, le soldat Lambert arrive. Il est perçu par Saintenac comme un vers dans le fruit. Seule issue pour le commandant: « briser ce blanc bec ». Il torture moralement Lambert en torturant physiquement Khaled, ce fils du désert révolté par l’injustice coloniale qui se bat pour sa dignité d’homme libre. Dans une « corvée de bois », Lambert refuse d’exécuter Khaled et désarme le commandant. C’est la fuite vers le désert. Un road-movie infernal. Au delà de cette sombre page de l’histoire, entre convictions et doutes, dans le chaos de la guerre d’Algérie, des hommes font face à leur destin.

Bon rétablissement !

Suite à un accident, Pierre, la soixantaine, se retrouve cloué au lit avec une jambe dans le plâtre. Misanthrope au caractère bien trempé rêvant de silence et de solitude, voilà que le monde s’invite à son chevet. Il assiste alors impuissant à la valse quotidienne des médecins, infirmières et personnel hospitalier, puis de ses proches, dont son frère Hervé. Au fil de rencontres inattendues, drôles ou touchantes, Pierre reconsidère certains a priori et pose sur les autres un regard différent. Et, contre toute attente, ce séjour à l’hôpital finit par ressembler à une renaissance…

Gemma Bovery

Martin est un ex-bobo parisien reconverti plus ou moins volontairement en boulanger d’un village normand. De ses ambitions de jeunesse, il lui reste une forte capacité d’imagination et une passion toujours vive pour la grande littérature, celle de Gustave Flaubert en particulier. On devine son émoi lorsqu’un couple d’Anglais, aux noms étrangement familiers, vient s’installer dans une fermette du voisinage. Non seulement les nouveaux venus s’appellent Gemma et Charles Bovery, mais encore, leurs comportements semblent être inspirés par les héros de Flaubert. Pour le créateur qui sommeille en Martin, l’occasion est trop belle de pétrir – outre sa farine quotidienne – le destin de personnages en chair et en os. Mais la jolie Gemma Bovery, elle, n’a pas lu ses classiques, et entend bien vivre sa propre vie…

L’affaire SK1

L’éternelle histoire du mal et du bien, que l’on croit avoir comprise et qui en permanence s’échappe, nous échappe.

Le bien c’est Charlie, jeune flic, un invisible, qui va courir sans relâche après le meurtrier dans une traque qui durera 7 ans. La plus grosse enquête de la police française.

Le bien c’est aussi l’avocate de Guy Georges, Frédérique Pons, qui le défend, persuadée de son innocence, mais dont la vie va changer à jamais pendant le procès.

Le mal absolu c’est Guy Georges : 7 jeunes femmes, très belles, très jeunes, violées, assassinées.

Guy Georges, le premier tueur en série français : SK1, Serial Killer n°1.

Charlie traque le monstre pour le stopper, Frédérique Pons traque l’homme derrière le monstre pour lui redonner une humanité.

Leurs deux destins, leurs deux points de vue vont se croiser. Pour tenter de comprendre.

Brèves de comptoir

Adaptation de la série de livres Brèves de comptoir de Jean-Marie Gourio, recueils de citations authentiques entendues dans des bistrots français par l’auteur, durant plus de vingt ans. Tour à tour drôles ou absurdes, actuelles ou philosophiques, tristes ou poétiques, ces phrases revivent l’espace d’une journée à l’Hirondelle, un petit café parisien.

Le règne de la beauté (Première Européenne)

Luc, un jeune et brillant architecte dont le talent n’est pas encore reconnu, mène une vie paisible avec sa femme Stéphanie, monitrice de sport, dans la merveilleuse région de Charlevoix. Belle maison, belle femme, des amis fidèles, la chasse, le ski… une vie parfaite, dirait-on. Invité à un colloque d’architecture à Toronto, il rencontre Lindsay, une femme mystérieuse qui bouleversera sa vie.

Timbuktu (Film de clôture)

Un focus sur Laurent Cantet avec

Ressources humaines

Frank, jeune étudiant dans une grande école de commerce, revient chez ses parents le temps d’un stage qu’il doit faire dans l’usine où son père est ouvrier depuis trente ans. Affecté au service des ressources humaines, il se croit de taille à bousculer le conservatisme de la direction qui a du mal à mener les négociations sur la réduction du temps de travail. Jusqu’au jour où il découvre que son travail sert de paravent à un plan de restructuration prévoyant le licenciement de douze personnes, dont son père.

L’emploi du temps

Après un licenciement, Vincent, consultant en entreprise, s’invente un nouvel emploi à Genève. Contraint non seulement de trouver coûte que coûte de l’argent, mais aussi d’étayer chaque jour davantage la fiction de son emploi, Vincent tombe dans son propre piège. Mentir à son entourage devient alors une occupation à plein temps.

Vers le Sud

Haïti, début des années 1980. Un petit hôtel sur une plage paradisiaque. Il y a là, au milieu des familles de touristes, quelques femmes nord-américaines seules : Brenda, la quarantaine bien-pensante, Ellen, professeur de français à l’université, cinquante ans environ, un peu la reine du lieu, et Sue, une québécoise très directe, bien en chair et pleine de vie. Autour de l’hôtel gravite une bande de jeunes garçons qui échangent leurs charmes et leur gentillesse contre quelques faveurs. Parmi eux Legba, le favori d’Ellen, tout juste 18 ans et beau comme un dieu, qu’elles retrouvent là chaque année et qui va bouleverser leur vie.

Entre les murs

François est un jeune professeur de français d’une classe de quatrième dans un collège difficile. Il n’hésite pas à affronter Esmeralda, Souleymane, Khoumba et les autres dans de stimulantes joutes verbales, comme si la langue elle-même était un véritable enjeu. Mais l’apprentissage de la démocratie peut parfois comporter de vrais risques.

Foxfire, confessions d’un gang de filles

Un HOMMAGE AU CINÉMA DU BURKINA FASO ET À SON FESTIVAL, LE FESPACO avec cinq films burkinabès et cinq films lauréats du festival FESPACO.

Tilaï (Question d’honneur)

Saga revient dans son village après deux ans d’absence. Beaucoup de choses ont changé. Sa fiancée Nogma est devenue la deuxième femme de son père. Mais Saga et Nogma s’aiment toujours. Transgressant les lois, les deux ont une aventure. Pour le village, c’est un inceste, et Saga doit mourir. Kougri est désigné pour le tuer. Celui-ci le laisse s’échapper et Saga se réfugie chez une tante, rejoint par Nogma. Ils vivent heureux jusqu’au jour où Saga apprend que sa mère est mourante. Il décide alors de retourner au village.

Buud Yam

L’action se passe au début du 19e siècle, sur le continent africain, en plein coeur de la boucle du fleuve Niger. Wend Kuuni, un jeune homme orphelin, vit un drame intérieur douloureux. Malgré l’affection de sa famille d’adoption, cette détresse est amplifiée par le regard d’une communauté villageoise hostile, qui le perçoit comme un être maudit. La soudaine maladie de sa soeur adoptive, Pughneere, semble confirmer cette malédiction. L’existence d’un guérisseur qui posséderait une potion miracle parvient aux oreilles de Razugu, un notable du village. Sur ses conseils, afin de sauver sa soeur et de mettre fin à l’accusation dont il est l’objet, Wend Kuuni se lance alors dans un imprévisible voyage, lors duquel il apprendra à se connaître, à découvrir le monde et l’humanité…

La nuit de la vérité

Quelque part en Afrique, après dix ans d’une guerre civile sanglante, les Nayaks, ethnie du Président, et les Bonandés, rebelles rassemblés autour du Colonel Théo, sont sur le point de célébrer les accords de paix en organisant une fête de la réconciliation. Mais le souvenir encore vivace des atrocités commises de part et d’autre assombrit peu à peu les festivités.

Danse sacrée à Yaka

Binéta, une jeune élève, vit avec ses parents à Yaka, un petit village du Burkina Faso. Un soir, en rentrant de l’école, elle apprend qu’elle sera mariée à Baldé, un vieux notable du village. Binéta prend la fuite et part s’installer en ville. En son absence, le mariage est célébré et les fétiches du village sont pris à témoin pour cette nouvelle union. Peu de temps après, Baldé décède. À Yaka, en pareille circonstance, la veuve de l’intéressé doit danser lors d’un rituel pour le repos de l’âme de son mari. Convoquée, Binéta refuse de retourner au village car pour elle, le mariage n’a jamais eu lieu. C’est le début d’une série noire qui plonge la jeune fille dans la tourmente.

Soleils

Un vieil homme est chargé de guérir une jeune fille frappée d’amnésie. Il l’emmène dans un voyage curatif, excentrique et joyeux qui les conduit jusqu’à Ouagadougou en passant par Le Cap, Berlin, le Mali, la Belgique…
Sur cette route pleine de surprises ils croisent des gens remarquables et lumineux, des ignorants, des idées reçues, quelques créatures fabuleuses et un texte enfoui dans la mémoire d’un continent et révélant un secret jusque-là bien gardé : l’Afrique a quelque chose à nous dire.

Baara

Un jeune paysan malien travaille comme « baara », c’est-à-dire porteur de bagages à Bamako. Un jour, il sympathise avec un jeune ingénieur. Celui-ci le prend sous sa protection, l’aide dans ses démêlés avec la police et lui fait abandonner le monde des marginaux pour entrer à l’usine. L’ingénieur, qui a fait ses études en Europe, tente d’appliquer ses idées libérales au sein de l’usine. Il joue le rôle d’un vrai leader et entre en conflit avec le syndicat, vendu au patron.

Ali Zaoua

Ali, Kwita, Omar et Boubker sont des enfants des rues. Depuis qu’ils ont quitté Dib et sa bande, ils habitent sur le port. Car Ali veut partir ; il veut devenir marin et faire le tour du monde. Une amitié indéfectible lie ces quatre enfants.
Mais très vite, lors d’un affrontement avec la bande de Dib, Ali est tué. Après avoir ramené le corps sur le port, les trois autres auraient pu oublier, l’abandonner. Mais ils décident de l’enterrer… comme un prince.
Les trois enfants vont alors vivre un parcours jalonné de rencontres qui vont leur permettre de reconstruire le rêve de leur ami, trouver l’île aux deux soleils. Petit à petit, ce rêve va prendre la forme d’une quête et devenir leur histoire.

En attendant le bonheur – Heremakono

Nouadhibou est une petite ville arrimée à une presqu’île de la côte mauritanienne. Abdallah y retrouve sa mère en attendant son départ vers l’Europe. Dans ce lieu d’exil et de fragiles espoirs, le jeune homme qui ne comprend pas la langue, essaie de dechiffrer l’univers qui l’entoure : Nana, une sensuelle jeune femme qui cherche à le séduire ; Makan, qui, comme lui, rêve de l’Europe ; Maata, un ancien pêcheur reconverti en électricien et son apprenti disciple, Kahtra. C’est lui qui enseigne à Abdallah la langue locale pour que ce dernier puisse rompre le silence auquel il est condamné. Ces communautés se croisent et se décroisent sous nos yeux, le regard rivé vers l’horizon en attendant un hypothétique bonheur…

Teza

Au début des années 70, Anberber quitte son village de Minzero, en Éthiopie, pour suivre des études de médecine en Allemagne de l’Est. Il n’est plus du tout le même lorsqu’il revient dans son pays en 1990, alors confronté aux ultimes soubresauts de la sanglante dictature du colonel Mengistu.

Pegase

LES BIJOUX DE FAMILLE –

Le Pacte

Cette année le Film Francophone a décidé d’honorer la société de distribution Le Pacte de Jean Labadie.

Tournée

Producteur de télévision parisien à succès, Joachim avait tout plaqué – enfants, amis, ennemis, amours et remords – pour repartir à zéro en Amérique à l’aube de ses quarante ans. Il revient avec une tournée de stripteaseuses « New Burlesque » à qui il a fait fantasmer la France… Paris ! De port en port, l’humour des numéros et les rondeurs des filles enthousiasment les hommes comme les femmes. Et malgré les hôtels impersonnels, leurs musiques d’ascenseur et le manque d’argent, les showgirls inventent un monde extravagant de fantaisie, de chaleur et de fêtes. Mais leur rêve d’achever la tournée en apothéose à Paris vole en éclats : la trahison d’un vieil « ami » fait perdre à Joachim la salle qui leur était promise. Un bref aller et retour dans la capitale s’impose, qui rouvre violemment les plaies du passé…

Lulu, femme nue

À la suite d’un entretien d’embauche qui se passe mal, Lulu décide de ne pas rentrer chez elle et part en laissant son mari et ses trois enfants. Elle n’a rien prémédité, ça se passe très simplement. Elle s’octroie quelques jours de liberté, seule, sur la côte, sans autre projet que d’en profiter pleinement et sans culpabilité. En chemin, elle va croiser des gens qui sont, eux aussi, au bord du monde : un drôle d’oiseau couvé par ses frères, une vieille qui s’ennuie à mourir et une employée harcelée par sa patronne… Trois rencontres décisives qui vont aider Lulu à retrouver une ancienne connaissance qu’elle a perdue de vue : elle-même.

Minuscule, la vallée des fourmis perdues

Dans une paisible forêt, les reliefs d’un pique-nique déclenchent une guerre sans merci entre deux bandes rivales de fourmis convoitant le même butin : une boîte de sucres ! C’est dans cette tourmente qu’une jeune coccinelle va se lier d’amitié avec une fourmi noire et l’aider à sauver son peuple des terribles fourmis rouges…

Aimer, boire et chanter

Dans la campagne anglaise du Yorkshire, la vie de trois couples est bouleversée pendant quelques mois, du printemps à l’automne, par le comportement énigmatique de leur ami George Riley. Lorsque le médecin Colin apprend par mégarde à sa femme Kathryn que les jours de son patien George Riley sont sans doute comptés, il ignore que celui-ci a été le premier amour de Kathryn. Les deux époux, qui répètent une pièce de théâtre avec leur troupe amateur locale, persuadent George de se joindre à eux. Cela permet à George, entre autres, de jouer des scènes d’amour appuyées avec Tamara, la femme de son meilleur ami Jack, riche homme d’affaires et mari infidèle. Jack, éploré, tente de persuader Monica, l’épouse de George qui s’est séparée de lui pour vivre avec le fermier Simeon, de revenir auprès de son mari pour l’accompagner dans ses derniers mois. Au grand désarroi des hommes dont elles partagent la vie, George exerce une étrange séduction sur les trois femmes : Monica, Tamara et Kathryn. Laquelle George Riley emmènera-t-il en vacances à Ténérife ?

À la vie

LES FLAMBOYANTS –

Les délégués généraux ont sélectionné quatre films, hors norme, étincelant d’originalité, brûlant les conventions et brillant de virtuosité.

Bande de filles

Marieme vit ses 16 ans comme une succession d’interdits. La censure du quartier, la loi des garçons, l’impasse de l’école.
Sa rencontre avec trois filles affranchies change tout. Elles dansent, elles se battent, elles parlent fort, elles rient de tout.
Marieme devient Vic et entre dans la bande, pour vivre sa jeunesse.

Near Death Experience

Paul, un employé sur une plateforme téléphonique, est en plein burn-out. Un vendredi 13, la chronique du journal télévisé sur ce jour particulier lui apparaît comme un signal pour passer à l’acte. Décidé à concrétiser son geste, il s’enfuit dans la montagne où il va vivre une expérience unique.

Mommy

Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent TDAH impulsif et violent. Au cœur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir.

Qu’Allah bénisse la France

Mais aussi, au programme :

une nuit Just Jaeckin

Une projection en PLEIN AIR sur le parvis du Champ-de-Mars , « Fantomâs »,

et une master class autour de l’adaptation littéraire avec David Foenkinos, Laurent Cantet, Jean Labadie

Informations pratiques:

Site officiel du festival: http://www.filmfrancophone.fr

Obtenir le Pass à 25€ les 10 entrées (en vente dès le 11 août 2014)

Le cinéma de la Cité

60, avenue de Cognac

BP 72308 16023 ANGOULEME CEDEX

+33 (0)5 45 38 65 65

Le cinéma CGR

30, rue Saint Roch

16000 Angoulême

+33 (0)892 688 588

L’espace Franquin

1 Ter, boulevard Berthelot 16000 ANGOULEME

+33 (0)5 45 37 07 37

La librairie Cosmopolite

4, place du Champ de Mars 16000 ANGOULEME

+33 (0)5 45 92 16 58

L’Office de tourisme du pays d’Angoulême

place des Halles 16000 ANGOULEME

+33 (0)5 45 95 16 84

Articles liés à celui-ci:

Share

About Author

Sandra Mézière

Blogueuse et romancière. Passionnée, avant tout. Surtout de cinéma et d'écriture. Diplômée en droit, sciences politiques, médiation culturelle (mémoire sur le cinéma avec mention TB) et d'un Master 2 professionnel de cinéma. 15 fois membre de jurys de festivals de cinéma (dont 10 sur concours d'écriture). 21 ans de pérégrinations festivalières. Blogueuse depuis 13 ans. Je me consacre aujourd'hui à ma passion, viscérale, pour le cinéma et l'écriture par l'écriture de 7 blogs/sites que j'ai créés ( Inthemoodforfilmfestivals.com, Inthemoodforcinema.com, Inthemoodfordeauville.com, Inthemoodforcannes.com, Inthemoodforhotelsdeluxe.com, Inthemoodforluxe.com... ), de romans, de scénarii et de nouvelles. en avril 2016, a été publié mon premier roman au cœur des festivals de cinéma, aux Editions du 38: "L'amor dans l'âme". Pour en savoir plus sur mon parcours, mes projets, les objectifs de ce site, rendez-vous sur cette page : http://inthemoodforfilmfestivals.com/about/ et pour la couverture presse sur celle-ci : http://inthemoodforfilmfestivals.com/dans-les-medias/ . Je travaille aussi ponctuellement pour d'autres médias (Clap, Journal de l'ENA, As you like magazine etc) et je cherche également toujours à partager ma passion sur d'autres médias. Pour toute demande (presse, contact etc) vous pouvez me contacter à : inthemoodforfilmfestivals@gmail.com ou via twitter (@moodforcinema, mon compte principal: 5200 abonnés ). Vous pouvez aussi me suivre sur instagram (@sandra_meziere).

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *